9 conseils pour bien choisir ses pneus

  1. Décrypter la nomenclature des pneumatiques


  2. Les indices de charge et de vitesses
    • Les indices de charge

    Les indices de charges inscrits sur vos pneus permettent de vous informer sur la charge maximale que votre pneu peu supporter. L'indice de charge est renseigné sur le flanc du pneu. Pour toutes informations supplémentaires sur ces indices, veuillez consulter le tableau ci-dessous :

    • Les indices de vitesse

    Les indices de vitesse inscrits sur vos pneux vous permettent de vous informer sur la vitesse maximale que peut supporter votre pneu. Il faut savoir qu'il est interdit de monter un indice inférieur à vos pneus d'origine, ou préconiser par le constructeur. A l'inverse vous pouvez monter un pneu possédant un indice supérieur. Il est possible et autorisé de monter un pneu avec un indice de vitesse inférieur d'une seule lettre seulement en HIVER. Veuillez-vous référer au tableau suivant :

  3. L'adhérence du pneu
  4. L'adhérence d'un pneumatique est primordiale pour la sécurité du conducteur et de ses passagers. Ce facteur d'adhérence est tout aussi primordial pour les automobilistes, que le changement de ses freins. Le facteur d'adhérence peut varier de 1 à 10 suivant les conditions : Le type de pneu, ses sculptures, sa largeur, sa qualité de gomme et la qualité du sol. Nous pouvons ainsi déduire 3 facteurs potentiels :

    • L'adhérence sur un sol sec

    Le pneumatique réagit beaucoup plus rapidement sur un sol sec, car aucune condition ne vient interférer entre la zone de contact et le pneumatique. Plus un pneu sera large, plus la zone de contact sera forte et son facteur d'adhérence important. Attentions veillez à bien adapter la largeur de vos pneumatiques à la puissance délivrée par votre voiture.

    • L'adhérence sur un sol mouillé

    L'adhérence sur sol mouillé est complètement différente. L'eau intervient entre la zone de contacte du pneumatique et le sol. Dans ce cas, le pneumatique doit être sculpté de manière à pouvoir évacuer l'eau le plus rapidement possible. Plusieurs risques sont à prévoir si le pneumatique n'est pas assez sculpté, un risque d'aquaplaning (plus aucune adhérence entre le sol et le pneu, l'eau ne parvient pas à être évacué assez rapidement), une distance d'arrêt qui est multiplié au minimum par 2 ou plus.

    • L'adhérence sur un sol enneigé ou verglacé

    Beaucoup d'automobiliste n'ont pas la connaissance requise à la conduite sur sol enneigée. Il est donc important de savoir anticiper et d'adapter son allure aux conditions. Les pneus neige, les pneus cloutés ou les chaines sont les différentes alternatives pour assurer une adhérence sur la neige. Les pneus neige sont dotés de lamelles afin de pouvoir se déplacer avec moins de difficulté. Les pneus neige doivent être installés une fois que la température est inférieure à 7°C. Veuillez à ne pas garder vos pneus neige une fois la saison terminée car ceux-ci sont moins adhérents en été et se détériore plus rapidement.

  5. Pourquoi un pneu hiver
  6. Ils permettent une adhérence supérieure et garantissent une sécurité plus importante.. Aujourd'hui les Pneumatique neige permettent de minimiser les risques liés aux conditions climatiques. Dans certains pays européens, l'utilisation de ces derniers est rendu obligatoire sous peine d'amende. Les pneus neige possèdent une sculpture différente des autres pneus permettant une adhérence plus importante. Pour toutes températures inférieures à 7°C, l'utilisation de pneu neige permet d'améliorer considérablement l'adhérence et à sécuriser les distances de freinage.

    La constitution d'un pneu hiver :

    • Il ne durcit pas lorsque la température extérieure diminue.
    • Il possède une structure plus profonde pour une évacuation de la neige ou de l'eau plus rapide ainsi que de nombreuses lamelles qui permettent un grip plus important.

  7. Changer ses pneus
  8. Un automobiliste qui ne change pas ses pneus encourt de nombreux risques. L'usure d'un pneumatique provient de sa durée et de son type d'utilisation. Les pneumatiques sont usés lorsque les témoins d'usure sont atteints. Ces derniers ont une hauteur de 1.6 millimètre de hauteur. Le dépassement de ce témoin d'usure ne vous permet plus d'être en situation de sécurité maximum. L'adhérence des pneumatiques n'est plus la même, les distances de freinage sont plus importantes, et la dégradation du véhicule plus rapide.

  9. La pression
  10. Les fabricants automobiles sélectionnent, testent et homologuent les différents pneumatiques utilisés pour chaque véhicule en fonction du poids, de la taille et de la performance de celui-ci. Ces critères ainsi que les indices de charges et de vitesse sont nécessaires et déterminants dans la sélection de vos pneumatiques.
    Les indications de pression à injecter dans vos pneus sont référencées à l'intérieur de la trappe à carburant, sur le flanc de la portière conducteur, dans le manuel de votre véhicule ou même parfois dans le compartiment moteur.

    Les indications présentes à ces endroits sont doubles: la pression des pneus en plein charge et la pression des pneus en charge normale.

    La pression de vos pneu ne doit être faite que lorsque le véhicule est à froid (le véhicule ne doit pas avoir parcouru plus de 5 kilomètres dans les deux dernières heures. Sur la nationale, pour obtenir une lecture de pression exacte, il faut retrancher 0.3 bar à la pression initiale à froid. A titre d'information 1 bar =1kg/cm2.

    Ne surtout jamais diminuer la pression des pneus à chaud. Les bouchons et valves doivent toujours être changés lors du montage de nouveaux pneus pour assurer une bonne étanchéité.

    Les risques d'une mauvaise pression de vos pneumatiques:
    • Lorsqu'un pneu est sous gonflé il est potentiellement amené à éclater à tout moment. De plus, il entraine une usure accéléré des bandes latérales de roulement ainsi qu'une augmentation de la consommation de carburant.
    • A l'inverse un pneu sur-gonflé, augmentera la dégradation de la bande de roulement centrale.
    • Le bon compromis est de gonfler le pneumatique à la bonne pression pour effectuer des économies et éviter tout risques qui pourraient nuire à votre sécurité.

  11. Les différents types de pneumatiques
    • Pneus pour période chaude

    Les pneus été vous permettent de rouler toute l'année quelque soit votre zone géographique, les conditions climatiques et l'utilisation de votre véhicule. Les pneus été vous offriront une tenue de roue irréprochable lorsque la température sera supérieur à 7°C. Cependant, ceux-ci ne vous permettront pas de rouler sur la neige.

    • Pneus pour période froide

    Les pneus hivers avec leurs sculptures profondes et lamellées vous offriront une adhérence plus importante sur sol mouillé, enneigé ou verglacé. Par ailleurs le changement de pneu été en pneu hiver peut modifier légèrement vos habitudes de conduite car les pneus hiver sur sol sec sont moins adhérents que des pneus été. Adaptez vos changement de pneumatique en fonction de votre zone géographique et des conditions climatiques.

    • Pneus Toutes Saisons

    C'est le compromis idéal si vous utilisez votre véhicule en toutes circonstances, période estivale comme hivernale. Les pneus sont compatibles avec tout type de sol. Cependant il ne sera pas aussi efficace qu'un pneu été en été et qu'un pneu hiver sur la neige. Il est important de bien vérifier l'usure de ses pneus pour qu'ils restent adaptés et performants en tout temps.

    • Pneus RunFlat ou Pax

    Les pneus RUN FLAT ou anti-crevaison sont obligatoires pour certains véhicules qui ne possèdent pas de roue de secours. Choisissez bien votre pneumatique RUN FLAT car un mauvais type de pneu en cas de crevaison endommagera votre jante et vous laissera à l'arrêt. Rappel en cas de crevaison avec un pneu RUN FLAT, vous pouvez rouler à 80km/h sur un maximum de 200 km.

  12. Le tableau de correspondance
  13. Vous trouverez ci-dessous un tableau d'équivalence qui vous permettra de déterminer en fonction de la largeur de vos jantes la dimension minimale, idéale et maximale de la taille de vos pneus.

  14. Étiquette énergie (pour les pneus aussi !)
  15. Depuis le 1er novembre, des étiquettes colorées, dans l'esprit de celles que l'on trouve déjà sur les réfrigérateurs, machines à laver ou même pour le bonus/malus, sont apparues sur les pneumatiques neufs vendus en en Europe. Elles ont pour mission d'informer et renseigner le consommateur sur les performances d'un pneu selon trois critères :

    • économies de carburant possible
    • adhérence sur sol mouillé
    • bruit au roulement

    Pourquoi ces étiquettes ?

    Cette mesure, appliquée actuellement à l'échelle européenne, fait partie d'un plan d'action européen pour contribuer à abaisser de 20% la consommation énergétique totale de l'Union Européene d'ici 2020. Elle devrait permettre une économie de 2,4 à 6,6 millions de tep (tonne équivalent pétrole) et une réduction des émissions de CO2 de l'ensemble des véhicules entre 1,4 et 4 millions de tonnes par an. Cette initiative pourrait être appliquée dans nos pays africains afin de réduire les gaz à effet de serre et les particules fines, cause de nombreuses maladies pulmonaires.

    La notation

    Les critères (consommation et la distance de freinage) sont évalués selon une échelle allant des lettres A à G (lettre D non utilisée dans les deux cas). La lettre A indique les produits à plus faible résistance au roulement ou ayant l'adhérence la plus importante. Pour le bruit de roulement, les valeurs sont données en décibels et accompagnées d'une notation faite d'ondes noires. Plus il y a de barres noires, plus le pneu est bruyant.

    Signification des écarts de notation

    • Écart de notation critère « carburant »
      La différence entre un pneu de classe « B » et un pneu de classe « C » fait référence à une baisse ou une hausse de la consommation de carburant comprise entre 2,5% et 4,5% pour les voitures particulières (source : Pirelli) Selon Goodyear le delta entre les lettres A et G équivaudrait à un surplus de 6L de la consommation moyenne.
    • Écart de notation critère « freinage »
      La différence entre chaque notation fait référence à une augmentation ou à une réduction de la distance de freinage d'environ 2,6 m à une vitesse de 80km/h (source : Pirelli). L'écart total entre les classes A et F est supérieur à 18 mètres (source : Continental).
    • Écart de notation critère « bruit »
      Le critère d'ondes noires définit le seuil européen auquel le pneu répond.
      3 ondes noires : au-delà du futur seuil européen
      2 ondes noires : entre le futur seuil européen et 3 dB en dessous
      1 onde noire : niveau inférieur de 3 dB au futur seuil européen.
      La différence entre 3 ondes noires et une équivaut à un pneu 4 fois plus bruyant (+6db) (source : Goodyear).

    Comment sont effectués les tests (source : Michelin)?

    • Critère « Carburant » Le pneu est testé sur un banc dans des conditions correspondant à un usage moyen. On y simule une conduite à 80 km/h avec une charge équivalente à 80 % de l'indice de charge du pneu.
    • Critère « Freinage »
      Michelin effectue la totalité de ses tests de freinage sur sols mouillés aux températures les plus représentatives d'un usage normal de ses produits en Europe :
    • Approximativement 20°C pour des pneus été, montés sur les voitures particulières et les utilitaires légers
    • Approximativement 7°C pour des pneus hiver, montés sur les voitures particulières et les utilitaires légers
    • Entre 7°C et 25°C pour des pneus montés sur les poids lourds (généralement utilisés été comme hiver)
    • Critère « bruit »
      Un microphone est placé sur la trajectoire d'un véhicule test pour mesurer son niveau sonore au moment où il passe à 80 km/h.